Logo Inter-Camsp

Rencontre InterCAMSP Psychologues Lundi 21 Janvier 2019

Rencontre InterCAMSP Psychologues

Lundi 21 Janvier 2019

Salle de Réunion de la Direction – Hôpital Sainte-Marguerite

Bâtiment Central, 1er étage (le lieu sera indiqué)

Ordre du jour

 

La journée sera consacrée à l’intervention de Mr Yoann LOISEL, psychanalyste, psychiatre, responsable d’une Unité de jour pour adolescents de l’Institut Mutualiste de Montsouris. Cette journée se propose de façon singulière de comprendre la clinique de l’enfant en partant de la littérature et de la clinique de l’adolescent

 

9 H 00 – 9 H 30 : Petit Déjeuner – Accueil des participants

9 H 30 – 12 H 00 : « Dites-moi ce que je sens, je vous dirai qui je suis. », Samuel Beckett, L’Innommable, p. 160.

Certains artistes ont le talent de nous aider à directement figurer des concepts psychodynamiques complexes, difficiles à appréhender d’autant plus lorsqu’ils s’intéressent au développement précoce, c’est-à-dire à des états ou processus pré ou infra-verbaux.

La littérature même elle, qui pourtant passe par les mots, peut nous permettre de nous représenter la clinique des premières étapes de la subjectivation, les premiers liens entre corps et représentations. Notamment dans l’œuvre de Samuel Beckett, c’est ainsi la représentation de l’accordage affectif qui se met en scène, également celle des médiations corporelles et linguistiques.

Nous discuterons le parcours de cet écrivain, tant celui de l’homme que celui de l’écriture, un parcours tendu entre deux langues qui amènera à figurer un certain nombre de questions habituelles aux soins des troubles précoces du développement et des psychoses.

Suivi d’un temps de discussion avec la salle.

 

12 H 00 – 13h30 : Repas

13h30 – 16 H 00 : « Des bébés de 40, 50, 60 kilos ! »

Ou : ce que la clinique de l’adolescence permet de comprendre de la clinique de l’enfant plus jeune.

L’adolescence, qualifiée de « deuxième temps de séparation-individuation », est temps de rupture, de crise, mais tout autant de continuité avec les équilibres antérieurs de personnalité.

Généralement, le symptôme en pointe le corps (dysmorphophobies, TCA, mutilations…), semblant irrésistiblement ramener, là en-corps, l’écho des premiers accordages corps-pensée.

Cette clinique nous amène logiquement à revisiter, avec les familles, les interactions précoces, également l’ensemble de l’histoire secouée par l’adolescent.

Par-là elle nous permet de penser autrement, avec une focale un peu élargie, les tensions et problématiques du premier développement. Mais, tout autant, la théorisation de ce premier développement enrichit la compréhension du mouvement adolescent. Nous considèrerons ces points d’entrecroisements, évoquerons dans la thérapeutique la place du verbe et celle de la médiation thérapeutique notamment corporelle.

Suivi d’un temps de discussion avec la salle.

 

*Quelques ouvrages de Yoann LOISEL :

La bobine de Louis Ferdinand. Louis –Ferdinand Céline, le négatif et le trait d’union. (Broché, éd. Mjw Fedition, 2018)

Le complexe traumatique. Fonctionnement limite et trauma : la réalité rejoint l’affliction.

(Broché, éd. Mjw Fedition, 2018)

Merci de nous confirmer votre présence au plus vite par mail

Laisser une réponse

*

captcha *

?>