Logo Inter-Camsp

FORMATION MÉDECINS : “Tracer le handicap, la déficience et l’environnement social du jeune enfant en difficulté de développement et/ou handicapé dans son parcours de soins”

Programme F 001/16_17

Prochaines sessions :

À l’heure où les établissements du secteur médico-social ont l’obligation d’informer annuellement divers tableaux de bord pour les instances tutélaires et financières (ARS, CNSA, ANAP, DRESS…), renforçant ainsi leur Rapport Annuel Moral d’Activité, le codage diagnostic devient une pratique exigée. L’utilisation des Classifications Internationales des Maladies (CIM) et du handicap (CIFHS) et Françaises (CFTMEA[1]) reconnues par toutes les instances tutélaires, permettent l’obtention de résultats homogènes, reproductibles et comparables. D’autre part, les données issues du codage participent au recueil de santé publique tant pour la planification des besoins (SROMS[2]) que pour des actions à mettre en œuvre en terme de plans de santé nationaux (Organisation du dépistage de la surdité permanente néonatale ; Dépistage de l’autisme…) En outre, pour l’établissement lui-même et pour l’équipe médicale, les bases de données issues de ce codage sont importantes pour faire valoir les besoins en compétences humaines en corrélation avec les besoins institutionnels d’un territoire.

La spécificité des établissements médicosociaux à vacation ambulatoire, tels que les CAMSP, les SESSAD, les CMPP, est fondée sur une prise en charge précoce de l’enfant en difficulté de développement et/ou handicapé et de son entourage.

Le codage diagnostic des déficits et/ou de l’atteinte pathologique, ou celui des troubles et difficultés de l’enfant, au fur et à mesure de leur apparition, est un des éléments essentiels à la constitution de son dossier. C’est sur l’ensemble des diagnostics, tant étiologiques, pathologiques, qu’environnementaux que vont s’appuyer les modalités de soins à mettre en œuvre en corrélation avec celles d’accompagnement de ses proches parents. Ainsi, s’approprier la démarche du codage, de l’hypothèse diagnostique au diagnostic confirmé, en passant par la transcription des évaluations pluridisciplinaires de la situation d’un enfant est un indispensable à acquérir pour tout médecin du secteur médicosocial.

Le codage diagnostique du jeune enfant en raison justement de son jeune âge, est une pratique difficile, complexe et chronophage du fait de sa nécessaire réévaluation annuelle afin de prendre en compte l’évolution de l’enfant et permettre l’ajustement des soins pluridisciplinaires.

En outre, le codage diagnostic entre aussi dans l’élaboration des divers documents de type CERFA, à destination de l’assurance maladie et de la MDPH, notamment au moment de l’orientation de l’enfant vers des structures de suite.

——————-

[1] Classification Française des troubles Mentaux des Enfants et des Adolescents

[2] Schéma Régional d’Organisation Médico-Sociale

About the Author
?>