Logo Inter-Camsp

Colloque “Les RÉSILIENCES” – Boris Cyrulnik à Salon de Provence

 

afreca-logo

LOGO_INTERCAMSP

Logo SAS

 

organisent un colloque
RÉSILIENCES

Télécharger l’affiche

 

Comment reprendre vie ?

 Les 23 et 24 mars 2017
Espace Charles Trenet, Salon de Provence

LA RÉSILIENCE : NOUVELLE PERSPECTIVE.
Docteur Michel DELAGE

Depuis que la notion de résilience est apparue dans le champ des sciences psychologiques et sociales, elle a connu une grande diffusion médiatique, elle a donné lieu à des travaux de plus en plus nombreux et dans les orientations les plus diverses. On a d’abord établi des listes ou des échelles regroupant des éléments qui semblaient augures d’une possible résilience.
Mais aujourd’hui, on est en possibilité d’approfondir les mécanismes biologiques qui peuvent contribuer à la résilience. On comprend mieux les processus psychologiques en jeu. On inscrit mieux la résilience dans sa dimension
intersubjective sous-tendue par l’idée du « tuteur de résilience » apportée par B. CYRULNIK.
Les dimensions sociales et culturelles conduisent finalement à réfléchir la résilience dans une dimension systémique et comment elle peut se développer dans un groupe, une institution, une communauté.
Le temps est sans doute venu de mieux mettre en dialogue les différentes disciplines qui sont concernées par l’étude de la résilience. Au lieu de juxtaposer les différentes approches dans la connaissance, et surtout dans les interventions thérapeutiques, il s’agit maintenant de développer une pensée intégrative capable d’aborder une réflexion globale, de construire des dispositifs de soins cohérents, de penser la complexité des interventions thérapeutiques.
C’est ce que se propose ce colloque en faisant se rencontrer des spécialistes de différents domaines, chercheurs et
praticiens, de la petite enfance à l’âge adulte, du travail individuel au travail institutionnel et groupal.

LA RÉSILIENCE APRÈS LES TRAUMATISMES DE JANVIER ET DE NOVEMBRE 2015 :
COMMENT REDONNER UN SENS A LA VIE ?

Docteur A. LEJEUNE

Dans une population traumatisée comme la nôtre qui cherche à fuir les deux drames que nous avons vécus ensemble par « la sécurité », il nous faut revenir sur le sens de la vie grâce au processus de la résilience et considérer la génération « Bataclan » comme « une génération phare » dans un pays qui vieillit mal au sein de la vieille Europe. Les deux traumatismes amènent des bouleversements sociétaux en profondeur dont le modèle pourrait être l’Amérique post 2001 dont les conséquences sont passées sous silence.
Notre génération d’après-guerre a manqué de « générativité » (E. ERIKSON). Avec le processus de la résilience, nous ne sommes pas sous l’emprise d’un inéluctable destin. Il nous faut écouter la génération « Bataclan » et reconstruire
avec elle un sens à la vie ensemble.
Non, nous ne sommes pas un peuple de rentiers peureux et fatigués, mais la preuve reste à faire.
Le processus de la résilience indique un cheminement, bien au-delà des réponses économiques, électorales et des démarches politiciennes. La résilience permet de reconstruire et de donner du sens. Elle implique de nouveaux liens et une nouvelle créativité sociale.
Le processus de la résilience nous a appris à être attentif aux traumatisés, à mettre des mots sur les souffrances, à
donner du sens à leur vie, à créer ensemble de la vie.

Renseignements : 
colloque.salon2017@gmail.com

Bulletin d’inscription ICI.

  1. Pingback: InterCAMSP » A vos Agendas ! 3 Congrès aussi intéressants les uns que les autres.

  2. deliaune Répondre

    DOCTEUR EN SCIENCES DE GESTION, j’ai fait une thèse sur la résilience

    • Nelly A. Jacquemus Répondre

      Si cela vous intéresse, le congrès international de la Résilience aura lieu au palais Pharo à Marseille du 27 au 30 juin 2018. Nous informerons plus précisément du programme dès que M. Cylrunik nous le transmettra.
      Bien à vous
      InterCAMSP

Laisser une réponse

*

captcha *

?>